Comment l’angoisse peut nous faire manger ?


Le bon poids

L’anxiété peut nous pousser à adopter des habitudes alimentaires peu saines. Ce comportement est appelé « alimentation émotionnelle ».
Dans ce cas, nous ne mangeons pas par nécessité.

Manger (généralement des aliments peu sains) nous permet de nous sentir bien, plus relaxés, car en le faisant, certains neurotransmetteurs sont émis, tels que la dopamine.
Ensuite, le sentiment de culpabilité fait son apparition. Car la récompense reçue par la nourriture est très brève. Et à long terme, le fait de manger compulsivement provoque de la détresse et davantage d’angoisse.

Les états d’anxiété ne peuvent pas se résoudre en mangeant. Le problème est beaucoup plus complexe et il est souvent causé par :

• Une faible capacité de gestion émotionnelle. Fréquente, elle est souvent liée à la dissimulation des émotions négatives. La nourriture devient alors une « solution » temporaire à ce problème.

• Un auto-contrôle excessif. Si nous tentons de réprimer nos envies excessives de manger, le contraire pourrait se produire (pulsions, boulimie…) et provoquera alors l’aggravation du problème.

• La nourriture comme source de plaisir unique. Si le bien-être ne s’obtient qu’au travers de la nourriture, il est facile de finir par manger compulsivement. Ce comportement pourrait finir par devenir une addiction s’il n’est pas contrôlé.

Comment apprendre à contrôler cette « faim » ou plutôt cette envie ?

  •  Identifier les situations où la faim apparaît de manière soudaine et très intensive.
    Cette faim n’est pas physiologique. Elle nous invite à manger par pur plaisir. Le fait d’identifier ces situations permet d’éviter l’alimentation émotionnelle plus efficacement. Il est plus facile de résister lorsque les situations sont conscientes, plutôt qu’après la prise alimentaire.
  •  Gérez vos émotions.
    Les émotions négatives font partie de notre être et nous devons les accepter en tant que telles et les partager ou les exprimer si nécessaire. En apprenant à gérer nos émotions, aussi bien négatives que positives, nous nous rendrons compte que notre niveau d’angoisse diminuera.
  •  Détendez-vous.
    C’est facile à dire, pourtant nous devons nous détendre dans des moments d’anxiété élevée avant de perdre le contrôle. Il est important de bien dormir (au moins 7 heures par nuit), de chercher des récompenses alternatives, de faire de l’exercice physique, d’avoir une bonne hydratation et de s’occuper l’esprit avec des activités qui nous plaisent… et de faire de la cohérence cardiaque (je vous envoie un lien prochainement).
    Ainsi, il sera beaucoup plus facile de contrôler la faim due à l’anxiété (www.nospensees.fr).

Je peux aussi vous accompagner dans cette démarche.

Diététique et nutrition - Hypnose et thérapies brèves
93, place du Marché 84310 Morières les Avignon
Tél : 06 62 20 73 70
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.